Interpellons nos parlementaires ! Non aux néonicotinoïdes !

Classé dans : Nos témoignages | 0

Nous vous en parlions déjà en août mais la tournure que prend ce dossier nous incite à aller encore plus loin ! Soutenez l’appel de Générations Futures contre les néonicotinoïdes, ces insecticides tueurs d’abeilles bientôt de nouveau autorisés en France malgré leur interdiction en 2016…

Il est urgent d’interpeller nos parlementaires pour qu’ils votent contre le retour des insecticides tueurs d’abeilles !

On vous relaie ici de nouveau la pétition lancée par Générations Futures contre les néonicotinoïdes.

Pour rappel, le 6 août dernier, le gouvernement a annoncé qu’il souhaitait accorder une dérogation à l’interdiction des insecticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles en vigueur pour la prochaine saison de la culture de la betterave. En 2016, ces insecticides avaient été interdits par la France dans le cadre de sa Loi Biodiversité au nom de leur caractère persistant dans l’environnement, qui les rendait dangereux pour la Biodiversité et notamment pour les pollinisateurs.

Le ministre de l’Agriculture a présenté jeudi 3 septembre, au conseil des ministres, le projet de loi relatif à l’autorisation des insecticides néonicotinoïdes en enrobage de semences pour au moins trois années et pour toutes les cultures !

Ce projet sera par la suite présenté devant le Parlement. Il est donc URGENT d’interpeller vos parlementaires pour leur demander de ne pas accorder ces autorisations qui seraient un désastre pour la biodiversité et notamment les abeilles, premières victimes directes.

Nous devons nous mobiliser pour en appeler à leur responsabilité et faire le seul choix qui s’impose : voter contre cette loi qui va à rebours de l’Histoire !

Rdv sur shaketonpolitique.org pour interpeller directement nos parlementaires (en leur envoyant un courriel direct !)

Les députés et sénateurs sont triés par ordre alphabétique. Nous vous invitons à cibler pour le moment les élu.es entourés de bleu. Ce sont les députés qui siègent à la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale et qui seront les premiers à statuer sur le texte le 23 septembre! Alors à vos clics!

Et si ce n’est pas encore fait, signez et diffusez la pétition de Générations Futures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *